Notre histoire

Notre Association est le fruit de la réunion de différents talents, des hommes, des femmes vivant au début dans des pays différents mais appartenant à la même sphère du droit. Ils travaillaient souvent individuellement mais tendaient vers la même direction en poursuivant et partageant sans le savoir les mêmes buts, les mêmes attentes , la même passion pour le droit, pour l’apport de la culture hébraïque dans le domaine juridique en général…Ils ressentaient tous, également de manière très intense , le même engouement pour la culture Française et plus généralement un attachement historique personnel à la Francophonie avec pour tous, la volonté d’opérer des rapprochements dans le domaine juridique entre les peuples qui composent le monde de la Francophonie riche de 890 millions d’individus ayant en partage la langue française et les valeurs universelles de liberté et de justice.

Dans ce cadre précis, l’idée de se réunir en une nouvelle structure fédérative avait aussi pour ambition de répondre à des besoins spécifiques notamment en promouvant les droits de la défense des justiciables au sein des juridictions nationales mais aussi en œuvrant au respect des droits de l’Homme à l’échelle internationale particulièrement au sein de l’espace francophone.

Leur rencontre était donc inéluctable et leur partenariat au sein d’une association apparu comme une évidence qui s’imposait malgré les distances géographiques qui les séparaient….Ainsi naquit, l’Association Francophone des juristes et avocats hébraïsants…

L’AFJAH est donc la concrétisation en une nouvelle structure d’un long travail effectué depuis longtemps par chacun de ses membres dans des instances juridiques nationales et internationales et qui légitime aujourd’hui à la fois sa force de cohésion et de création tout en conservant son esprit d’indépendance à l’égard de toute autre personne morale et physique extérieure.

Des avocats et juristes francophones de France, du Luxembourg, de Suisse, d’Israël, du Canada ont donc décidé de s’unir au sein de cette structure associative à dimension internationale pour venir en aide aux étudiants, avocats et d’une manière générale à tous les juristes francophones présents en France , en Israël, et plus largement dans l’ensemble des pays francophones dans les domaines de la formation, de l’orientation professionnelle, de développement des échanges culturels et économiques , de la défense des intérêts de leurs adhérents dans ces pays…..Notre Association souhaite aussi contribuer ardemment au rayonnement de la culture hébraïque dans le monde francophone notamment dans le domaine juridique.

L’essence même de notre association repose en effet sur les deux grands piliers que sont l’héritage de la culture Hébraïque et la Francophonie.

Alors que peut-on dire de son aspect hébraïque ?

Sans vouloir revenir sur 3000 ans d’histoire du peuple des hébreux, nous devons pour expliquer cette caractéristique fondamentale de notre Association partir simplement de l’étymologie du mot Hébraïque : Ce terme fait directement référence au peuple des Hébreux, « Ivri » qui signifie en Français « Dépasser, traverser »

La racine de cette terminologie est en fait révélatrice du destin exceptionnel du peuple des Hébreux.

Elle ne retrace pas seulement l’épopée d’Abraham ( le 1er hébreu) quittant sa maison, sa terre natale de Mésopotamie (l’actuel IRAQ) pour traverser le fleuve du Jourdain et arriver en Terre Sainte pour y diffuser le monothéisme,

Elle révèle plutôt le capacité des hommes à se dépasser, c’est l’idée de dépassement de soi et traverser les épreuves malgré les difficultés de l’existence et c’est d’autant plus vrai d’un point de vue historique car en effet, c’est avec la destruction du Second Temple de Jérusalem par le général Romain Titus en l’an 70 de notre ère, que le destin , l’héritage culturel et cultuel du peuple des hébreux , jadis composé des 12 tribus d’Israël selon la Bible , trouvera un retentissement exceptionnel à l’extérieur de ses frontières originelles alors qu’il était menacé de disparition …

Contraints à l’exil, les hébreux quittèrent leur Terre promise ancestrale en l’an 70 et arrivèrent par bateaux sur l’Ile de Djerba en Tunisie , puis sur vers la corne africaine en Ethiopie et progressivement en Europe où ils se font fait appelés là bas non plus les hébreux mais plus communément les Juifs , du nom originel de leurs descendants de la Tribu de Juda (Yéhuda) …

Ainsi, alors que certains peuples de la région du Moyen Orient disparurent les uns après les autres du fait des guerres incessantes et meurtrières , citons les Sadducéens, les jébuséens, les philistins…Le peuple des hébreux pourtant dispersé aux quatre coins du monde dans des contrées souvent franchement hostiles ,va au contraire, perdurer et produire ce qu’il a de meilleur en terme de création, d’innovation et de progrès dans les domaines scientifiques, artistiques, littéraires, politique et juridiques.

On assiste en effet notamment en Europe ,au cours des 20 derniers siècle de présence hébraïque, à un foisonnement intellectuel sans égal qui apporte à l’Humanité , un savoir qui s’ exprime à travers les œuvres créatrices de véritables génies d’origine hébraïque tels que Maimonide , Levis Strauss ( le père de l’Anthropologie) Bergson ( le père de la sociologie politique) , Freud, Einstein , Marc Chagall, Camus , Emmanuel Levinas, Renée Cassin (le père de la déclaration universelle des droits de l’Homme) Simone Weil ( loi sur l’avortement), Robert Badinter dont (la loi est l’origine de l’abolition de la peine de mort en France) et bien d’autres encore…

Tous ces descendants glorieux des hébreux ont su se dépasser et repousser les frontières de la Connaissance pour le bien et les progrès de L’humanité…Mais pour autant, bien que les hébreux soient arrivés en Gaule depuis le 2ème siècle, force est de constater qu’au XXIème siècle, la patrie historique des hébreux, représenté aujourd’hui par l’Etat d’Israël ne fait pas partie, paradoxalement des institutions de la Francophonie !

En effet l’Etat d’Israël n’a pas réussi à intégrer l’organisme internationale qui regroupe l’ensemble des Etats Francophones (l’OIF) et ce, notamment à cause du refus du Liban qui continue de s‘opposer à son adhésion qui requiert pour être validé ; l’unanimité de ses membres.

Quelle contradiction étonnante voire absurde lorsqu’on sait qu’il ya près de 800 000 francophones vivant aujourd’hui en Israël (source: Consulat français de Jérusalem), qu’1 habitant sur 6 en Israël est francophone et que l’Etat d’Israël est le 3ème Etat parmi les 75 Etats et gouvernements de l’OIF qui compte le plus de francophones.

C’est cette intime imbrication entre l’héritage de la culture hébraïque et la Francophonie qui s’est forgée à travers les siècles qui nous a poussés à intégrer ces deux dominantes à notre Association…

Sachez enfin que l’AFJAH est une Association qui présente quatre (4) spécificités :

  1. Qu’elle est donc Francophone ; c'est-à-dire qu’elle inclut des adhérents des pays autres que la France mais sans oublier Israël qui ne fait pas encore partie malheureusement de la Francophonie. Les membres de notre association présents en Israël seront donc disponibles comme les autres membres qui se trouvent à Paris, Luxembourg, la Suisse, etc.….
  2. Qu’elle s’adresse à des juristes, Avocats, Magistrats et étudiants en droit, tous francophones, se trouvant en France, dans les pays francophones et en Israël même !
  3. Qu’elle s’adresse à des juifs et aussi à des non-juifs mais sympathisants de la société Israélienne. L’AFJAH agit ainsi en toute impartialité, neutralité et indépendamment de toutes considérations sociales, politiques, religieuses et philosophiques ou liées à la nationalité. L’AFJAH n’est liée à la politique gouvernementale d’aucun d’Etat.
  4. C’est la première association destinée aux avocats et juristes francophones désireux de faire carrières en Israël, première association à vacation juridique contribuant au rayonnement de la culture Hébraïque dans l’espace Francophone et à la promotion d'une justice pénale internationale équitable dans le cadre de nos actions auprès de la Cour pénale internationale de la Haye.

Grâce à l’action de chacun de ses membres, notre Association va pouvoir contribuer au développement des échanges culturels notamment dans le domaine juridique entre les Etats de la Francophonie et Israël sur la base de valeurs communes d’amitié et de progrès.

Je souhaite la bienvenue à tous les nouveaux adhérents venant des Etats de la Francophonie qui nous font la joie , le plaisir et l’honneur de nous faire confiance en nous rejoignant aujourd’hui.

Laurent Meyer EL-AICH

 

« Tout paraissait impossible jusqu’à qu’on l’ait fait» Nelson Mandela

« Tout créateur a le sentiment qu'il n'est que le porte-plume de quelque chose qui le dépasse. » Jacques Attali

« Rien ne résiste à la volonté » ( Rav Chaïm Vital , Kabbaliste- 1543-1620)